Combien de caractères chinois?

Combien y a-t-il de caractères chinois?


Combien y a-t-il de symboles ou caractères chinois?


Sous la Dynastie Han 汉朝 (Hàncháo) (206 av. J.- C. à 220 ap. J.- C.) vers l'an 100 ap. J.- C. apparaît un volume intitulé Shuowen jiezi 说文解字 (Shuōwén jiězì) décrivant les origines des caractères chinois. Son auteur Xu Shen 许慎 (Xǔ Shēn) y regroupait 9353 caractères. C'est le premier dictionnaire du chinois. Le Kangxi 康熙 (Kāngxī) publié en 1716 se veut un classique des dictionnaires chinois. Le Dictionnaire des caractères Kangxi ou Kangxi Zidian 康熙字典 (Kāngxī Zídiǎn) contient près de 50000 caractères compilés en 42 fascicules. Il a été publié sous la Dynastie Qing 清朝 (Qīngcháo) (1662-1723). La plupart de ces caractères représentent des variantes rares qui se sont accumulées au cours des siècles. Ces caractères sont regroupés sous 214 radicaux 部首 (bùshǒu) qu'utilisent encore plusieurs dictionnaires pour classer les caractères selon leur forme traditionnelle. La première version de la liste des caractères simplifiés est apparue en 1956. Plusieurs ajouts et modifications ont été apportés par la suite à cette liste. Elle compte environ 6500 caractères simplifiés. Actuellement les caractères simplifiés sont utilisés en Chine et à Singapour. Alors que Taiwan, Hongkong et la plupart des communautés chinoises d'outre-mer continuent à utiliser les caractères traditionnels. Les fontes chinoises utilisées sur les ordinateurs pour les traitements de texte comptent environ 6500 caractères pour la forme simplifée et 13500 pour la forme traditionnelle.

Michel Parent 10 juillet 1999



Par analogie on peut épeler une syllabe qui correspond à un caractère de la même façon que l'on épelle un mot en français. Il s'agit de connaître les 21 sheng et les 38 yun.

Mais rappelons qu'un caractère n'est pas nécessairement un mot. Le mot est généralement composé de plusieurs caractères de la même façon que les mots en français comptent en général plusieurs syllabes. Évidemment, nous savons aussi qu'il existe dans les deux cas des mots d'une seule syllabe.

En 1958 le gouvernement chinois a adopté une transcription des caractères appelé le pinyin. C'est un alphabet phonétique qui est utilisé pour indiquer la prononciation des caractères chinois. Chaque syllabe chinoise se compose de trois parties : initiale, finale et de la tonalité. Dans la transcription pinyin, il y a 21 initiales "声母 shēngmǔ", 2 semi-voyelles "y et w", 36 finales " 韵母 yùnmǔ", 4 tons et un ton neutre.