Poèmes québécois traduits en chinois

La poésie québécoise - Une anthologie présentée et traduite par Cheng Yirong 程依荣.
103 poèmes québécois traduits en chinois.

Poème: 1


Le poème en chinois:

金舟

这是一艘用实金雕的金舟:
梳杆耸天,航行在不知名的海上,
爱神维纳斯,头顶烈阳,
赤裸着身体披着散发,躺在船头。
可是一个夜晚,在美人鱼唱歌的大洋中,
它撞上一块巨大的礁石,
船体倾斜,在深邃的
大海底下沉没。

这是-艘金舟,透彻的船体
载着财宝,不敬神的水手
厌恶、仇恨和疯狂,在互相争夺。

在短暂的风暴之后还剩下什么?
我的心灵 那被抛弃的船变成了什么?
唉!它己经在梦想的深渊中沉没!


La version originale:

Émile Nelligan
1879-1941
埃米尔·奈里冈
āi mǐ ěr· nài lì gāng


Biographie:

Émile Nelligan, né le 24 décembre 1879 à Montréal et mort le 18 novembre 1941 dans la même ville, est un poète québécois influencé par le mouvement symboliste ainsi que par les grands romantiques. Souffrant de schizophrénie, Nelligan est interné dans un asile psychiatrique peu avant l'âge de vingt ans et y reste jusqu'à sa mort. Son œuvre est donc à proprement parler une œuvre de jeunesse. Ses poèmes, d'abord parus dans des journaux et des ouvrages collectifs, sont publiés pour la première fois en recueil par son ami Louis Dantin sous le titre Émile Nelligan et son œuvre (1904). Source Wikipedia.


Titre en français:

Le vaisseau d'or


Le poème en français:

Ce fut un grand Vaisseau taillé dans l'or massif:
Ses mâts touchaient l'azur, sur des mers inconnues ;
La Cyprine d'amour, cheveux épars, chairs nues
S'étalait à sa proue, au soleil excessif.

Mais il vint une nuit frapper le grand écueil
Dans l'Océan trompeur où chantait la Sirène,
Et le naufrage horrible inclina sa carène
Aux profondeurs du Gouffre, immuable cercueil.

Ce fut un Vaisseau d'Or, dont les flancs diaphanes
Révélaient des trésors que les marins profanes,
Dégoût, Haine et Névrose, entre eux ont disputés.

Que reste-t-il de lui dans la tempête brève?
Qu'est devenu mon cœur, navire déserté?
Hélas! Il a sombré dans l'abîme du Rêve!

Pied de page