Poèmes québécois traduits en chinois

La poésie québécoise - Une anthologie présentée et traduite par Cheng Yirong 程依荣.
103 poèmes québécois traduits en chinois.

Poème: 65


Le poème en chinois:

65.gif
La version originale:

Ne soyez pas imbu de la joie actuelle. Les choses telles qu’elles sont actuellement ne sont ni bonnes ni mauvaises. Couper la chair pour couvrir votre plaie, quelle folie. Votre choix le plus sage est de ne faire aucun changement. Une personne prudente sait quand et où s'arrêter. Elle prendra des mesures tant de battre en retraite que d’aller de l'avant. Découper un morceau de chair pour couvrir la plaie ne soulage aucune douleur mais porte en lui-même la ruine.

Biographie:

眼前欢喜未为欢 亦不危时亦不安
割肉补疮为甚事 不如守旧待时光

Titre en français:

Dans cette scène, un homme stupide coupe sa propre chair pour couvrir sa blessure. Ainsi, il s'inflige encore plus de douleur. Votre famille n'est pas à l’abri de tout danger. Méfiez-vous de votre langue car toute indiscrétion verbale peut vous impliquer dans d'interminables ennuis. Faire de l'argent ne s’annonce pas prometteur et votre entreprise sera ruinée par les filous et les méchants. Le mariage ne durera pas longtemps. La femme enceinte aura des douleurs et un accouchement risqué. Les voyageurs seront retardés et tenter de retrouver les personnes disparues vous apportera des ennuis. Vous perdrez de l'argent dans l'agriculture et l'élevage des vers à soie ainsi que du bétail. Dans les poursuites judiciaires, vous perdrez. Les déplacements ne vous rapporteront rien, donc restez dans votre lieu d'origine. Pour rechercher des choses perdues, vous rencontrerez des difficultés. La maladie ne peut être complètement guérie.

Le poème en français:


Pied de page